Pourquoi le 11 novembre est-il un jour férié ?

Après 4 ans d'une guerre mondiale, l'Armistice (c'est-à-dire la fin des combats) est signé le 11 novembre 1918 entre les forces alliées (dont la France) et l'Allemagne.

Pourquoi le 11 novembre est-il un jour férié ?
© Hugo l'escargot

C’est quoi l’Armistice ?

Un armistice c’est une convention qui suspend les hostilités, une trêve provisoire. L’armistice de la Première Guerre mondiale a été signé le 11 novembre 1918, prévu pour durer 36 jours, il fut renouvelé. C’est plus tard, le 28 juin 1919 que la guerre se termine officiellement avec la signature du traité de Versailles. Petit détail, on dit bien « un » armistice, ce nom est du genre masculin.

Pourquoi le 11 novembre est-il un jour férié ?

Le 11 novembre est un jour férié depuis 1922, ce jour-là, la France commémore la signature de l’armistice qui mit fin à la Première Guerre mondiale. Chaque année une cérémonie est organisée devant la tombe du Soldat inconnu avec une prise d’armes, un dépôt de gerbes de fleurs et la sonnerie « aux morts ». Cette cérémonie a aussi lieu partout en France, devant les mémoriaux dédiés à la Première Guerre mondiale, dans les cimetières, et au pied des monuments aux morts.

Pour quelle raison cette guerre a-t-elle eu lieu ?

L’assassinat en Serbie de l’héritier du trône d’Autriche-Hongrie déclenche la guerre entre ces deux pays qui seront bientôt rejoints par d’autres. Ainsi, la France, la Russie, le Royaume-Uni, soutenant la Serbie, se retrouvent rapidement en guerre contre l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Empire ottoman. D’abord européenne, cette guerre deviendra mondiale avec l’entrée dans le conflit des colonies (notamment françaises et anglaises) et celle des États-Unis aux côtés de la France en 1917. Malheureusement, cette guerre est aussi inédite pour le nombre de morts qu’elle a provoqué puisqu’on estime à environ 9 millions le nombre de tués. Tout le monde souhaitait que ce soit la première et la dernière de ce genre. Les accords de paix très défavorables à l’Allemagne et à ses alliés provoqueront leur colère et favoriseront la montée du nazisme à l’origine de la Seconde Guerre mondiale.

Pourquoi appelait-on les soldats français des poilus ?

Certes, les soldats des tranchées avaient parfois une grosse barbe, mais ce nom est plus ancien. Être « poilu » quand on était un soldat de Napoléon Ier signifiait que l’on était un homme courageux et viril.

Autour du même sujet

Une question - une réponse

Thèmes associés